BERLIN

Capitale de la Prusse, Berlin devient capitale du IIe Reich lorsque ce dernier est créé en 1871. À partir de cette date, la croissance de la ville s’accélère. À la veille de 1914-1918, elle éclipse Vienne, autre capitale du germanisme. La conséquence de la capitulation de l’armée allemande de Berlin, le 2 mai 1945, entraîne la partition de la ville en quatre secteurs. Celui qu’occupe l’armée soviétique deviendra la capitale de la R.D.A.  ; les trois secteurs occidentaux constituent Berlin-Ouest. Les troupes françaises prennent possession de leur secteur le 12 août 1945. Après une lente détérioration des relations entre Alliés, le maréchal Sokolowski quitte, le 20 mars 1948, le conseil de contrôle de Berlin, ce qui marque le début de la division définitive de la ville. Le blocus aérien, provoqué par l’U.R.S.S., débute le 26 juin 1948. Il durera jusqu’au 12 mai 1949. En 277 000 vols, les Alliés apportèrent plus de 1,8 million de tonnes de marchandises, dont le charbon qui fut stocké dans le stade olympique. L’exode de la population est-allemande vers Berlin-Ouest et à travers celle-ci vers la R.F.A. décida le gouvernement de la République démocratique allemande à construire, le 13 août 1961, le Mur de Berlin (appelé frontière d’État) . Déjà, à la suite du soulèvement des ouvriers dans le secteur Est, le 17 juin 1953 , des lignes de tramways et de bus qui reliaient les deux parties furent interrompues par les autorités du secteur Est. Après de longues tractations, les négociations des quatre puissances occupantes aboutissent à la signature de l’accord de Berlin, le 3 septembre 1971. Suivent jusqu’en 1972 toute une série d’accords entre les gouvernements de la R.F.A. (de même que le Sénat de Berlin-Ouest) et la R.D.A. concernant la circulation entre les deux parties ainsi que le droit de visite. Le 21 décembre 1972, les deux États allemands signent le célèbre traité normalisant les relations entre eux. Berlin-Ouest reste un cas unique au monde et par sa situation géographique et par son statut juridique. Bien qu’appartenant à deux régimes politiques et économiques différents, les deux parties se sont fait concurrence dans bien des domaines, chacune étant la vitrine du camp auquel elle appartenait.
Depuis que la ville a retrouvé son unité en 1990, elle constitue un Land à part entière composé de vingt-trois arrondissements. Sa superficie est de 889 kilomètres carrés. La population dépasse 3,4 millions d’habitants, dont 295 000 étrangers.