le 26/12/2007, nous sommes à porto santo, sur une île toute proche de Madère. je n'ai presque pas eu la possibilité de mettre de nouvelles photos! car en mer ce n'est pas facile, tout devient un peu fatigant, rien n'est stable, et la fatigue aidant... Le meilleur moment pour préparer des nouvelles du voyage serait le soir. Mais dans ma cabine, le soir ou la nuit, sans voir l'horizon, sur une minuscule tablette inconfortable, dans le sens inverse de la marche, avec une souris qui part à la renverse à chaque vague... alors j'essaie, puis j'ai sommeil, il faut tenir le coup des veilles nocturnes où rien ne se passe vraiment... maintenant je suis parvenu à écrire avec un stylo et un cahier à peu près dans n'importe quelle condition de mer (jusqu'à présent). Par chance je ne suis pas malade. les moments difficiles pour moi s'arrêtent heureusement à la sensation d'être ivre mais en ayant toute sa tête, comme si je n'avais pas bu: je marche droit à en perdre un permis et je me cogne partout, l'horizon tourne aussi, mais je réfléchis normalement. Ensuite, je ne sais pas si c'est vraiment bien vu d'écrire et de complèter mon site une partie de la journée dans ce désert plein d'eau et dans celui, culturel, du bord. Maintenant, à l'occasion de cette escale j'ai plus de temps, surtout pendant mes insomnies. J'aurai plus de temps, à mon retour, de complèter tout ça. Et je me souviens maintenant que le récit plus ou moins en direct du voyage n'est que la première partie de ce chapitre, je reprendrai l'intégralité du récit de ce voyage, à mon retour, sur une table stable, avec de belles enceintes diffusant la musique de mon choix au volume de mon choix. et avec un bon café bien chaud. et sans bosses sur le crane. et seul. et avec une vraie douche. mais surtout seul.