Retour

Islande

 

Bon, normalement, je ne prends pas toujours mon appareil photo lors de mes aventures, mais pour ce voyage, on m'avait finalement prêté un petit appreil argentique, et j'ai pris un rouleau de 36 poses, et j'ai scanné quelques unes des 36 poses...

 

 

L'Islande, c'est plutôt une île volcanique, et les roches volcaniques sont facilement érodables, d'où d'impressionantes chutes d'eau! Je suis allé juste à côté (à gauche de la chute de gauche sur la photo) et c'est vraiment incroyable: Tant de forces... L'Islande, il ne fait pas froid car le gulf stream est là! L'Islande existe grâce (entre-autre) à la grande faille qui parcours du sud au nord les fonds de l'océan Atlantique qui forme à cet endroit du monde un "Y" à l'envers. Je suis allé voir cette faille, (on peut la voir très nettement sur la photodu dessous), il faut la découvrir de visu je crois pour bien se rendre compte...

 

 

Ici, on peut sentir le potentiel de pluie des nuages! Bon, c'est la première fois que je vois une terre volcanique, avec des trous dans le sol qui souffle du gaz, certainment à base de souffre, vu l'odeur... Je suis passé dans ce nuage, ça pue vraiment et c'est très chaud, j'ai eu l'impression d'être sur la valve du dessus d'une cocotte minute, le couvercle étant la terre! Au sol, des couleurs très chimiques, des concavités remplies de boues bouillonantes avec des bulles explosives me donnent l'impression d'être dans un chaudron, et finalement après l'inquiétude, je me suis cru dans un laboratoire d'Alchimiste... J'ai vu de vaste champs de laves durcies, disloquées et extrèmement coupants! Une force incroyable git sous nos pieds mes amis...

 

 

Mars explorer III, je sors de mon vaisseau! Non.. ce n'est pas vrai, (entre nous j'aimerai bien...), j'aurai pu vous le faire croire en colorant le ciel en rouge et en faisant disparaître les plans d'herbes devant mes pieds. Les routes sont faite avec des gravillons tous noirs, très légers (et abondants dans le coin...), très escarpées. L'immense trou sur la photo suivante est, si je me souviens bien (j'ai fait ce voyage en 1998 je crois) un cratère de volcan qui dort en ce moment (chut...)

 

 

Un jour je ferai un grand reportage sur les volcans qui fascinent d'une manière ou d'une autre tous ceux et celles qui s'en approchent! Plusieurs sortes de volcans, et la photo ci-dessous montre un volcan explosif: l'éruption en est très courte et extrèmement violente! "Boum" et c'est tout! le résultat est sur cette photo, la courbure du lac en donne l'échelle ainsi que les pentes rocailleuses; je suis descendu voir l'eau, quelques algues, quelques oiseaux et un français avec son vélo qui faisait le tour de l'Islande. Vous rendez-vous compte de la puissance dégagée lors de cette explosion?

 

 

En approche du Groënland

 

Ceux qui me connaisse savent mon amour de l'océan et de la nature, et même je crois qu'ils ne s'en doute pas à quel point... A tel point que je pense souvent que nous ne sommes que des parasites face à Elle!

Dessous, et c'est incroyable, on peut voir la côte est du Groënland, dans la région d'Angmagssalik, en plein été, mois d'août! Je n'ai pas pu m'approcher beaucoup plus en avant des côtes, les restes de banquises et autres icebergs barrant dangereusement la route... Ici, les distances sont assez tompeuses, à cause du manque de points de repères "connus" les icebergs sont immenses, les montagnes aussi! Une tempête va se lever ce soir.

 

 

De très beaux et mauvais souvenirs me reviennent tandis que j'écris ces lignes, j'en parlerai un peu plus bas pour les mauvais... Dessous, c'est un iceberg (se prononce comme en français et non pas comme "ice" de "icecream" de l'anglais! en gros il faut dire "hisse bergue"... Les icebergs, inconnus avant que je ne les voient pour la première fois, m'ont fait la même impression qu'une météorite flottant au beau milieu de l'océan, complètement hors norme! J'en avais vu bien-sûr comme pas mal de gens curieux au cinéma ou dans les livres, mais là, devant mes yeux, bouhhh, une main courante où je défaille! Colossal, beau, très beau même, lisse, profond, ils m'ont donné faim car ils ressemblent par endroits à des fromages blancs sans sucre et glacés, ils sont puissants, n'ont pas l'air de bouger malgré les vagues, ils peuvent se retourner au gré de leur fonte, exploser quand ils en ont assez, beaucoup de formes "fractales" et dans mon esprit j'ai vu plein de formes mathématiques, des veines de compressions: Issues des glaciers qui les ont vu naître (c'est beau non?) les veines de compressions sont les anciennes parois, refermées depuis, des crevasses de glaciers qui au groënland tombent à la mer, elles sont bleues, bleues nuits et bien transparentes! 8/10 d'un iceberg est sous l'eau, et eur déplacement et leur fonte se fait beaucoup plus par leurs parties immergées, à cause des 8/10ème et pour leur fonte à cause de leur coefficient de contact.

 

 

Alors celui là, il mesure 50 mètrse à peu près de haut...en gros 400 mètres d'assise sous-marine, vous pouvez lui donner un coup de pied, cela ne va pas le géner! Si vous avez une petite soif, prenez un petit bloc, c'est de l'eau douce! (la banquise, elle, est salée)

 

 

J'ai vu des icebergs plateaux avec en leur centre ou périphérie des eaux bleues turquoises! J'ai eu très envioe d'y aller, je n'ai pas pu (voir au chapitre mauvais souvenirs...) Des trésors de sculptures de la Terre

 

 

Et voilà mon dernier Iceberg rencontré, gratifié d'un rayon de soleil, il est trois heures du matin, alors tout cela commence à sonner "je rentre", moment que je déteste par dessus tout! Adieu terres extrèmes, si belles, si peu peuplées...

 

 

 

Retour