index N-Caledonia

 

LA FOA
LA FOA

 

 

La Foa est un village sur la côte ouest de l'île, vers le milieu de celle-ci. Les montagnes autour sont escarpées et semble-t-il délicates d'accès, je suis allé là-bas à deux ou trois reprises, pour rencontrer des amis.

Le lagon n'est pas loin, accessible par une piste de terre où les virages font découvrir de nouveaux paysages, toujours étonnants! Quelques mangroves où pullulent, le soir tombé, les moustiques; des maisons de caldoches, qui vivent quand même un peu à l'écart du monde, et petit à petit, le lagon avec ces criques! mais pas énormément de cocotiers et autres clichés que l'on a dans son imaginaire, ici, c'est plus la sécheresse, et bien peu d'ombre où se réfugier, une île où l'on peut accéder, par basse mer, en suivant une mince langue de sable. L'air est pur, pas de bruits, et comme dans le reste de l'île, on est loin de la toute relative effervéscence de la capitale: Nouméa

 

Les bambous; je les connaissais petits, du style où l'idée de pouvoir faire une canne-à-pèche m'effleure... Ici, les bambous sont plus grands que les autres arbres, ils commencent raides depuis le sol, puis vers 12 ou 13 mètres d'altitude, les bambous se courbent gracieusement! le même chant dans les feuilles quand le vent souffle, la base des "troncs" de l'ordre des 20 centimètres
La nuit, par jours de pleine lune, on peut voir les couleurs et presque lire à sa clarté... Toujours cette limpidité qui permet de voir les choses comme plus proches ainsi que le sentiment d'être soit sur une autre planète soit sur la Terre quelques siècles en arrière, sans pollutions...
Cette belle fleur a une histoire... Adolescent, j'allai souvent dans des serres tropicales, où je m'extasiai sur les végétaux alors que l'hiver battait son plein sur Lyon, en france... J'ai toujours été impressionné par cette fleur, fleur d'artifices...

Les fougères sont bien représentées en Nouvelle Calédonie, et on trouve les célèbres fougères arboricoles les plus hautes du monde... Il me semble que certaines sont immenses de 15 mètres...

Les orangers aussi sont là pour me nourrir, et dans la région, une orange de couleur verte n'est pas sinonyme de n'être pas mure...

Je me souviens, au mois de mars en catalogne d'avoir monté le bivouac dans un champ d'orangers en fleurs, le nez au paradis..

Mystère de la grande terre et de quelques îles autour, les pétroglyphes sont les témoins du passé, où vraisemblablement les Kanaks communiquaient grâce à ces signes, ils semblent aussi servir à témoigner de certains évènements importants, comme le mariage du "chef" ou bien certaines alliances ou certaines frontières? Bientôt plus de renseignements sur les pétrogryphes...

 

index N-Caledonia